Les trucs les plus écolo-efficaces pour chasser les mouches de la maison

La mouche à beau être importante pour la biodiversité, elle n’en est pas pour autant la bienvenue dans nos habitations. Considérée comme un nuisible car elle peut être d’une bêtise exaspérante lorsqu’elle squatte notre intérieur en buttant sans répit contre les fenêtres, et de plus, parce qu’elle est susceptible de transporter de nombreux germes pathogènes, comment s’en débarrasser sans la tuer, et sans utiliser de dispositif industriel potentiellement toxique ?

Voici un résumé des informations recoupées dans les articles publiés précédemment et les commentaires y ayant donné suite.

La mouche apprécie généralement la chaleur, l’humidité et se sent attirée par la lumière. Elle pond ses oeufs dans des matières organiques chaudes et humides, tels que des déchets en décomposition.

Balayées par le vent :

Point de horde du contrevent chez les mouches. La meilleure technique, la plus écologique, et efficace pour les chasser de votre habitat, n’est pas plus compliquée que de créer un courant d’air. Elles ne supportent pas ça. Ceci fonctionne d’ailleurs également pour les moustiques. L’installation d’une VMC efficace peut être également a envisager.

Refoulées à l’entrée :

Installer des moustiquaires sera une solution d’équipement simple et écologique, que vous pourrez fabriquer vous même. 4 baguettes de bois, du tissus à moustiquaire (qu’il faudra acheter a priori), quelques mesures et l’affaire sera réglée. Pas besoin de créer des courants d’air trop souvent si jamais les mouches ont tendance à revenir, et vous couperez la route à tous les insectes volants, pourvu qu’ils ne naissent pas chez vous…

la moustiquaire doit être ajustée aux dimensions exactes de la fenêtre. En fonction du tissu utilisé, la luminosité sera plus ou moins atténuée.

Conseils préventifs pour éviter la prolifération des mouches dans votre domicile :

Fermez votre poubelle hermétiquement et nettoyez la régulièrement.

Nettoyez les emballages sales qui attendent le ramassage des poubelles.

Evitez de laisser trainer des aliments à l’air libre.

Repoussées par les odeurs de basilic ou autres :

De nombreuses plantes ou assemblages de saveurs sont réputés pour agir comme des répulsifs à mouches. Leur efficacité est néanmoins soumise à de nombreux facteurs tels que la témérité de l’insecte, la puissance de diffusion d’arôme d’un végétal ou autres aléas plus ou moins contrôlables…

Les mouches n’apprécient pas l’odeur du basilic. Placé sur le rebord d’une fenêtre, un plant pourra faire office de répulsif.

Le pied de basilic est un répulsif à mouches. Placé dans l’encadrement d’une fenêtre, il repousse les tentatives d’invasion par les airs.

D’autres plantes sont réputées pour leur propriété répulsive sur les mouches. Les commentaires postés à ce sujet relativisent plus ou moins l’efficacité de cet usage. J’imagine que le placement est primordial, ainsi que l’élimination a priori, des vecteurs de prolifération possibles dans votre habitât.

Ainsi, tels que le basilic, un plant de menthe pouillot placé devant la fenêtre fera faire demi tour aux mouches, moustiques, puces ou fourmis. Idem pour le géranium citronné.

Il est possible de tenter une décoction également mais je trouve ce procédé moins acceptable, car il s’agit là d’un gaspillage, minime, mais quand même… de plus l’efficacité de ces méthodes est plus mesurée.

Quelques clous de girofle plantés dans un oignons, une orange ou un citron, le tout placé dans la pièce squattée.

Les oeillets d’Inde en bouquet, ou l’ail en décoction, devrait avoir le même effet.

Les exterminateurs :

Il existe bien entendu tout un tas de méthode nettement plus définitives pour venir à bout des mouches. Point de place ici pour les répulsifs en spray ultra toxiques. Cependant, si vraiment vous voulez quelques trophées, vous pourrez fabriquer votre propre piège de type papier tue-mouche. Imbibez d’un mélange eau et miel une bande de papier tulle que vous suspendrez au plafond, au niveau de l’endroit qu’on l’air de vouloir squatter vos indésirables invités.

Engagez drosera capensis :

Il s’agit d’une plante carnivore, très belle, et redoutable pour les mouches. A voir pour ce qui concerne son entretien et sa tolérance au mode de vie d’intérieur.

Voilà pour ce tour d’horizon des méthodes les plus efficaces et naturelles pour chasser les mouches de votre habitat. Si vous avez en tête une méthode toute personnelle fonctionnant, et vraiment durable, c’est à dire sans gaspillage, quel qu’il soit, faites en part ici !

*

En savoir plus : 10 astuces anti mouches

Ce contenu a été publié dans chasser les mouches écologiquement, courants d'air contre les mouches, fabriquer une moustiquaire, information batiment, Lutte naturelle contre les "nuisibles", répulsifs naturels contre les mouches, trucs et astuces contre les mouches, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.